1. Concept organisationnel

Dans les textes suivants, nous utilisons les termes :

  • C1 pour les enfants de 4 à 6 ans (C1.1. et C1.2., ainsi que M1 et M2)
  • C2 pour les enfants de 6 à 8 ans (C2.1. et C2.2., ainsi que P1 et P2)
  • C3 pour les enfants de 8 à 10 ans (C3.1. et C3.2., ainsi que P3 et P4)
  • C4 pour les enfants de 10 à 12 ans (C4.1. et C4.2., ainsi que P5)

 

1.1 Organisation faîtière de notre institution

La Maison Relais (MR) est une institution de la commune de Clervaux. L’institution est financée par le ministère de l’éducation nationale, de l’enfance et de la jeunesse et par la commune.

L’organisation faîtière de la Maison Relais « Packatuffi » est l’a.s.b.l. « Loukleppelcher ».

 

1.2 Groupe cible de l’institution

Tous les enfants en obligation scolaire (487 enfants, situation au 05/2021) qui fréquentent l’école primaire de Reuler et qui habitent dans la commune de Clervaux peuvent être accueillis dans notre établissement.

À partir de septembre 2020, les enfants de toute la zone de chalandise scolaire nords, qui sont inscrits à l’école internationale, pourront également être accueillis chez nous. (121 enfants à l’école internationale, situation au 05/2021).

Exception : les enfants qui habitent la commune de Clervaux mais qui ne fréquentent pas l’école de Reuler peuvent quand même venir à la Maison Relais pendant les vacances scolaires. Ceci vaut également pour les enfants souffrant de handicaps mentaux et/ou physiques.

 

1.3 Base juridique

La Maison Relais « Packatuffi » est régie par les lois suivantes :

  • Règlement d’ordre interne de la Maison Relais
  • Convention collective des employés privés du Secteur d’Aide et de Soins et du Secteur social CCT-SAS
  • Régime de Travail d’un Service (RTS)

 

1.4 Développement du personnel et qualification des collaborateurs/-trices

Nous attachons une grande importance à la formation continue et au développement de nos collaborateurs/-trices. Un personnel qualifié et motivé est une condition préalable importante pour le travail pédagogique. La loi révisée du 14 novembre 2013 exige que chaque collaborateur/-trice accomplisse un certain nombre d’heures de formation continue par an.


1.5 Stagiaires

Pendant l’année scolaire, nous accueillons des stagiaires provenant d’un large éventail d’écoles : lycées, écoles secondaires et écoles professionnelles. Tous les membres de l’équipe contribuent à la réussite optimale de la formation des stagiaires. Chaque stagiaire se voit attribuer des tâches précises.

 

1.6 Règles

La Maison Relais applique le principe d’une flexibilité étendue en matière d’admission et de garderie. Nous sommes disponibles pour les enfants en dehors des heures de classe et pendant les vacances.

Les enfants de la commune de Clervaux sont habilités à être admis. Cependant, certains enfants sont prioritaires pour une place chez nous, en fonction de leur situation familiale.

  1. Les enfants dont la mère / le père est un parent isolé et travaille.
  2. Les enfants dont les deux parents travaillent (la présentation des certificats de travail est demandée).
  3. Les enfants dont le père/la mère ou un autre membre de la famille a un problème de santé.

et

  1. les enfants inscrits à l’école Europa de Reuler mais qui ne résident pas dans la commune de Clervaux.

L’interlocuteur pour l’inscription est la direction de la Maison Relais. L’inscription se fait par écrit sous la forme d’une demande d’admission, ainsi que lors d’un entretien avec la direction.


1.7  Maladie

Pendant la période où l’enfant a une maladie infectieuse, nous ne pouvons pas l’admettre dans notre institution. Non seulement l’enfant pourrait contaminer les autres enfants et le personnel, mais le système immunitaire de l’enfant étant affaibli pendant une maladie infectieuse, l’enfant est susceptible de contracter une maladie secondaire.

Si un enfant doit rester à la maison ou même être traité à l’hôpital, la direction de la Maison Relais doit être immédiatement informée. Les parents doivent fournir un certificat médical à la Maison Relais afin de ne pas être facturés pour la période d’inscription correspondante.

2. Concept pédagogique

2.1 Approche pédagogique

« Stimuler la vie – et ensuite la laisser se développer librement –
voilà la première tâche de l’éducateur »”
Dr. Maria MONTESSORI

La pratique d’une éducation ouverte signifie que les enfants et les jeunes peuvent utiliser les offres sans obligation. C’est à eux de décider où ils veulent aller et combien de temps ils y restent. Avec cette façon de travailler, l’offre pour les enfants est multicolore et diversifiée. L’accent est mis sur une gestion dite « ouverte ». Cela signifie que les enfants peuvent aller et venir dans les différents espaces quand ils le souhaitent, et qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent tant qu’ils ne dérangent pas les autres et qu’ils respectent les règles. Selon l’espace thématique dans lequel ils se trouvent, ils peuvent utiliser le baby-foot, le billard ou la table de ping-pong, jouer à des jeux de société ou au théâtre, danser, être créatifs, construire ou se plonger dans des jeux de rôle. En outre, il existe une multitude d’offres organisées : Tournois, ateliers, groupes de filles ou de garçons, escalade, Airtramp, et même de l’aide pour faire les devoirs (à ne pas confondre avec des leçons de rattrapage).

Le travail en milieu ouvert accompagne et soutient les enfants et les jeunes sur la voie de l’indépendance et de la maturité adultes, et les intègre dans des processus sociaux. L’accès aisé aux offres et les principes spécifiques du travail en milieu ouvert favorisent l’acquisition de contenus éducatifs importants pour les compétences pratiques et sociales du quotidien. Le travail en milieu ouvert pour enfants et jeunes contribue plus particulièrement à l’inclusion et à la participation de jeunes défavorisés sur le plan éducatif et social.

Ceci ne veut pas dire pour autant que les enfants vont grandir sans la moindre règle. La participation des enfants concerne quelque chose de complètement différent ; à savoir que nous leur donnons l’occasion de s’entraîner à la vie pratique, de leur confier (au fur et à mesure) des responsabilités et de les laisser ainsi devenir des adultes responsables. Par conséquent, les règles s’intègrent automatiquement dans la vie quotidienne et les enfants apprennent automatiquement à adopter une attitude saine vis à vis de limites et donc aussi vis à vis de valeurs, en vivant ensemble, accompagnés par leurs éducateurs.

Comme nous l’avons mentionné plus haut, le fait de travailler en milieu ouvert ne signifie pas l’absence de règles. Nous avons 4 règles que les enfants appliquent et utilisent dans la vie quotidienne.

  1. STOP !

J’arrête immédiatement de faire quelque chose

Je réagis

J’ai aussi le droit de dire STOP

  1. RESPECT

Je ne me moque de personne

Je n’insulte personne

Je ne fais du mal à personne

  1. J’ÉCOUTE

J’écoute quand quelqu’un d’autre parle

Je n’interromps personne et je ne fais pas de commentaires stupides

Je regarde l’autre

  1. MOI

Je parle de moi, et je commence la phrase par « je »

Je pense que c’est stupide que… Je veux que tu… J’aimerais que tu..,

J’aimerais que… Je pense que c’est génial que…

D’ailleurs, ces 4 règles s’appliquent également à l’école, de sorte que les enfants ne sont pas confrontés à deux séries de règles différentes.

Trop de règles sont contre-productives, car ni les éducateurs ni les enfants ne peuvent alors s’en souvenir et les respecter. Nous travaillons ici selon le principe de la « démarche réfléchie et chaleureuse ». Comprendre sans pour autant être d’accord ! Cette approche est pratiquée de manière sans cesse croissante dans le domaine du travail pédagogique, face à des enfants et des jeunes qui mettent de plus en plus à l’épreuve, par leur comportement provocateur, le leadership des éducateurs.

Voici également d’autres aspects qui caractérisent nos méthodes de travail :

  • Espaces thématiques : Chaque espace est affecté à un thème spécifique, ce qui permet aux enfants de choisir certaines activités à certains moments. Les espaces s’appellent, par exemple, Casino, Villa bigarrée ou Hollywood. La principale raison pour laquelle nous avons choisi de travailler avec des thèmes est que l’enfant peut s’occuper selon ses besoins du moment et être avec ses amis, même s’ils n’ont pas le même âge. Lorsqu’un enfant ne veut plus jouer dans un espace, il doit le ranger avant de se rendre dans un autre espace. Le nombre d’enfants dans un espace dépend du nombre total des enfants ainsi que du nombre d’éducateurs. Sur un tableau spécialement préparé à cet effet, les enfants doivent s’inscrire au moyen de leur photo.
  • Excursions d’été : Pendant les vacances d’été, nous profitons de la saison pour faire de grandes excursions avec les enfants. C’est l’occasion d’interrompre la routine de la Maison-Relais et de « s’évader » du quotidien. En effet, de nombreux enfants passent beaucoup de temps avec nous pendant les vacances, et comme il s’agit de leur temps libre, nous voulons le rendre aussi intéressant que possible pour eux. À titre d’exemple, voici quelques excursions qui ont déjà été faites : Visite de zoo, tour à vélo, Phantasialand, excursion en forêt.

Outre les enfants luxembourgeois, de nombreuses autres nationalités sont représentées dans notre Maison Relais. Chacun est le bienvenu ! Nous accueillons donc dans notre institution des enfants provenant de nombreux pays différents, surtout depuis notre coopération avec l’école internationale « Edward Steichen ». Ces enfants ont des religions différentes et parlent des langues différentes. Notre tâche consiste à éduquer les enfants à la Maison Relais de manière à ce qu’ils s’entendent tous entre eux et qu’ils vivent cette coexistence de cultures et de langues différentes comme une évidence. Ce faisant, ils développent un intérêt pour les traditions d’autres cultures, et aussi pour l’apprentissage de nouvelles langues et bien plus encore. Depuis janvier 2017, nous accueillons aussi des enfants réfugiés. Les intégrer chez nous, est quelque chose qui nous tient particulièrement à cœur.

Chaque jour, nous sommes confrontés à la réalité du multilinguisme. Nous voulons que les enfants adoptent, tout comme nous, une attitude positive à cet égard. Néanmoins, même si nous acceptons les différentes langues, la promotion de la langue luxembourgeoise est tout aussi importante pour nous. Ainsi, tous les enseignants parlent le luxembourgeois avec les enfants. Pendant les jeux libres, il est normal que deux enfants se parlent dans leur langue maternelle. Toutefois, si un troisième enfant arrive et qu’il ne parle pas cette langue, ils devraient alors parler le luxembourgeois. Au sein du grand groupe, c’est-à-dire pendant les activités de groupe ou au déjeuner, nous parlons de toute façon le luxembourgeois, afin que tous les enfants puissent tout comprendre. Et pour les enfants qui ne comprennent/parlent pas bien le luxembourgeois, c’est le meilleur exercice possible. Car, comme nous le savons tous, la meilleure façon d’apprendre une langue, c’est tout simplement de la parler – même avec des erreurs, car c’est à partir de ces erreurs que l’on apprend le plus.

2.2 Autres méthodes de travail pédagogique

En cas d’absence d’un enfant, il sera demandé aux camarades de classe et/ou à ses frères et sœurs, si l’enfant a bien été à l’école. Si possible, un contrôle sera effectué dans le bus dans lequel l’enfant est habituellement assis. Si, malgré cela, l’enfant ne s’est pas présenté à la Maison Relais, les parents ou les tuteurs seront immédiatement informés par téléphone. Ils devront alors contacter la Maison Relais dès que l’enfant se retrouve sous leur garde. Pour notre appel téléphonique aux parents ou tuteurs, nous appliquons la procédure chronologique suivante :

  1. Téléphone portable de la mère
  2. Téléphone portable du père
  3. Lieu de travail de la mère
  4. Lieu de travail du père
  5. Ligne fixe
  6. Première « tierce personne »
  7. Police

Comme les enfants du cycle 1 ne se souviennent pas toujours des jours où ils doivent venir à la Maison Relais, et afin de prévenir au mieux les absences, un éducateur apporte encore avant la fin du cours au personnel enseignant une liste des enfants inscrits. Ces enfants se voient ensuite remettre par le personnel enseignant un badge qui leur indique qu’ils doivent se rendre à la Maison Relais aujourd’hui, puis ils sont réunis dans une salle de classe avant de se rendre à la Maison Relais avec l’un des éducateurs.

2.2.2.1 Déjeuner

Le menu de midi pour deux semaines complètes figure toujours sur le panneau d’affichage de la Maison Relais, ou peut être consulté sur notre site web, afin que vous puissiez savoir à l’avance ce qu’il y a à manger.
Nous veillons à ce que les repas soient variés et préparés avec des produits de la région. La cuisine veille également à ce que les différentes cultures/religions soient prises en compte. Par exemple, pour ceux qui ne mangent pas de viande de porc en raison de leur religion. Ces enfants reçoivent alors un autre aliment en guise de substitut. Il en va de même pour les enfants souffrant d’allergies et d’intolérances.

Au buffet, il y a chaque jour la possibilité de manger une entrée froide sous forme de différentes salades, un plat principal chaud et un dessert. Il y a aussi toujours un choix de différents types de fruits, déjà coupés en petits morceaux. 2 à 3 fois par semaine, une soupe est également proposée. Les enfants se servent eux-mêmes au buffet. Toutefois, nous veillons à ce qu’ils aient une alimentation variée. Après avoir fini de manger, les enfants doivent libérer leur place. Ils la nettoient puis mettent le couvert pour l’enfant suivant.

2.2.2.2 Collations et goûter

Des fruits et toutes les autres collations sont offertes l’après-midi. Il y a quelque chose de différent chaque jour : des Kelloggs, des tartines, des cracottes ou du yaourt avec du muesli. Pendant les vacances, le petit-déjeuner est proposé à partir de 09h00 environ, et le goûter à partir de 16h00 environ, des fruits étant toujours proposés déjà avant l’heure du goûter. Les enfants ont aussi accès en permanence à de l’eau potable dans notre cuisine pédagogique.

Afin de faciliter la transition des enfants de la crèche à la Maison Relais, plusieurs contacts ont lieu en amont :

 

  • Les éducateurs de la crèche et les éducateurs du cycle 1 de la Maison Relais se rencontrent une fois avant la nouvelle année scolaire pour échanger des informations sur les enfants qui feront la transition l’année scolaire suivante. Ils passent également un après-midi ensemble. De cette façon, ils apprennent à mieux se connaître, mais aussi à connaître le quotidien de la Maison Relais.
  • En outre, les enfants de la crèche passent déjà du temps avec nous au restaurant chaque midi, lors du repas. De cette façon, les petits nous connaissent déjà, au moins de vue.
  • Afin de rendre la transition la plus douce possible pour nos plus jeunes enfants, ils ont la possibilité d’être inscrits chez nous dès la première semaine de septembre. De cette façon, nous pouvons les initier lentement – et avant que l’école ne commence – aux nombreuses nouveautés qui les attendent.
  • Tous les enfants de maternelle qui iront en première année l’année scolaire suivante sont accompagnés par leurs enseignants pour visiter la cour de l’école primaire pendant une pause déjeuner. Cela signifie qu’on leur montre où se trouve le point de rassemblement du cycle 2 et qu’on leur présente leurs nouveaux éducateurs.
  • Pour le cycle 4, nous essayons également de faciliter au maximum la transition vers le lycée en travaillant en étroite collaboration avec le centre de jeunesse local et en organisant des journées d’essai avec les élèves pendant qu’ils sont encore à l’école primaire.

2.3 Observation et documentation du développement de l’enfant

Dans notre Maison Relais, il existe différentes formes d’observation du développement de l’enfant et de sa documentation. Elles sont brièvement décrites dans la section suivante.

Lorsqu’un enfant est inscrit pour la première fois à la Maison Relais, un dossier est ouvert avec le nom et la photo de l’enfant. Le dossier contient diverses informations sur l’enfant.

Les éducateurs utilisent également le dossier pour consigner des situations particulières, des observations et les évolutions concernant l’enfant. Ces données peuvent servir de source d’information lors des entretiens avec les parents, et constituer un aide-mémoire pour les éducateurs lorsqu’il s’agit de décrire des situations concrètes avec l’enfant. Les résultats des entretiens avec les parents sont également placés dans ce dossier. Les dossiers sont accessibles à tous les éducateurs.

2.3 Observation et documentation du développement de l’enfant

La coopération avec les parents est la condition préalable pour notre travail. Sans les parents qui nous confient leurs enfants, le travail éducatif et pédagogique que nous effectuons ici, serait inutile. Pour cette seule raison déjà, il est important pour nous d’établir une relation ouverte et de confiance avec les parents, ce qui n’est possible qu’au moyen d’un bon contact régulier. Ce contact avec les parents, nous le souhaitons avant tout dans le but d’échanger avec eux des informations sur leur(s) enfant(s), et aussi afin de poursuivre avec eux un objectif commun en matière d’éducation. Les points suivants expliquent brièvement à quoi ressemble ce partenariat avec les parents.

  • Entretiens d’admission et d’inscription : Le premier contact avec les parents a lieu lors du premier entretien, l’entretien d’inscription. Les parents prennent généralement rendez-vous par téléphone avec la direction de la Maison Relais pour inscrire leur enfant. Après l’entretien, une visite des locaux de la Maison Relais est effectuée avec les parents.
  • Les apartés : Ces « conversations informelles » constituent une occasion brève mais très importante pour communiquer des informations. Lorsque l’enfant est amené ou récupéré, un court échange d’informations a lieu si quelque chose de spécial est prévu ou s’est produit ce jour-là (exemple : l’enfant est récupéré par une autre personne ou l’enfant s’est blessé en jouant).
  • Entretiens avec les parents : Les parents doivent savoir que nous sommes disponibles pour un entretien à tout moment, spontanément ou sur rendez-vous. Afin qu’ils sachent clairement à quel éducateur ils doivent s’adresser, il y a un éducateur responsable pour chaque enfant. Au début de l’année scolaire, nous informons les parents par écrit quel sera l’éducateur responsable pour leur enfant pour l’année scolaire à venir. Cet éducateur peut également prendre l’initiative et convier les parents à un entretien. Lors d’un entretien avec les parents, le développement et le comportement de l’enfant sont discutés. En même temps, les parents ont la possibilité de poser toutes les questions qu’ils souhaitent. Grâce au contact personnel, la confiance est établie de part et d’autre, et la responsabilité commune pour l’enfant devient tangible. Nous essayons de convier tous les parents à un entretien, au moins une fois par an.
  • Communication d’informations : Des informations générales sont habituellement transmises aux parents de tous les enfants. Pour les parents qui amènent ou récupèrent eux-mêmes leurs enfants, les mêmes informations figurent au tableau d’affichage dans le coin des parents ou au stand d’information à titre de rappel.
  • Fêtes et activités : Les fêtes et activités de la Maison Relais, où parents, enfants et collaborateurs de l’institution se retrouvent, permettent de tisser des liens et de faire plus ample connaissance. Lors de ces occasions, les éducateurs sont toujours disponibles pour une petite conversation spontanée. Pour certains événements, une participation directe des parents aux préparatifs ou au moment même est également possible.

3. Notre concept – Dernière partie

3.1 L’assurance et le développement de la qualité et les mesures correspondantes

Les points suivants contribuent à maintenir et à développer la qualité de la Maison Relais et de son travail éducatif.

Une réunion de l’équipe, d’une durée de 2 heures, a lieu toutes les 2 semaines, sauf lorsque les enfants sont en vacances.

Tous les lundis, les éducateurs des cycles 1 et 2 et les éducateurs des cycles 3 et 4 se s’entretiennent pendant une heure avec le responsable de chacun des deux groupes dans une « réunion SOS enfants”. Nous avons alors l’occasion de discuter en détail de tel ou tel enfant. Chacun peut inscrire un enfant à l’ordre du jour de cette « consultation ». La décision relative aux cas à discuter sera prise en fonction de l’urgence respective.

Des réunions SOS enfants sont également organisées toutes les 6 semaines entre la direction de la Maison Relais, l’assistante sociale de la commune et l’école/école européenne.

L’échange régulier et spontané d’informations entre les éducateurs est très important. Surtout pour le travail avec les enfants, car chaque éducateur peut entrer en contact avec chaque enfant. Cet échange peut simplement avoir lieu verbalement, ou bien par écrit, dans la mesure où l’éducateur le note dans le carnet de suivi. Comme chaque enfant est assigné à un éducateur spécifique, il est important de transmettre à celui-ci tout événement particulier concernant l’enfant. De cette manière, l’éducateur de référence peut suivre le développement et le comportement de l’enfant, ce qui est important, entre autres, lors d’entretiens avec les parents.

Toutes les informations vraiment importantes, que tous les membres de l’équipe sont censés connaître, atterrissent dans le dossier d’information. Chaque info consignée doit être confirmée par une signature et la date.

3.2 Protection des enfants

Lorsque nous travaillons avec des photos des enfants, nous empiétons sur leur vie privée. Afin de réglementer la gestion de ces photos, les parents indiqueront lors de l’entretien d’inscription si elles peuvent être utilisées dans le cadre de nos activités (par exemple, pour le mur de photos ou la publication de photos sur le site web).

Toutes les informations privées que les parents nous donnent sur l’enfant ou sur eux-mêmes sont traitées avec discrétion et ne sont en aucun cas divulguées à d’autres personnes, n’appartenant pas à la Maison Relais. Cela vaut également pour les informations qui proviennent de l’enfant lui-même.

Chaque éducateur, en signant le contrat, est tenu au secret professionnel et encourt des poursuites s’il ne le respecte pas.

Il est également important que la direction entretienne des contacts avec tous les spécialistes et services externes, tels que la police, le SCAS (Service Central d’Assistance Sociale), le SCAP (Service de Consultation et d’Aide pour troubles de l’Attention, de la Perception et du développement Psychomoteur), INCLUSO (Centre de Ressources pédagogiques et formatives en matière d’inclusion), RESONORD (Regionale Sozialzenter Norden), la Ligue Médico-Sociale,…

Ce concept pédagogique est une version abrégée. La version complète du concept pédagogique peut être consultée à tout moment à la Maison Relais.